L’intelligence artificielle

L’intelligence artificielle fait désormais partie de notre vie quotidienne. L’émergence des outils utilisant l’intelligence artificielle a fortement augmenté à travers Alexa, Siri, Google Assistant mais également les applications, emails, réseaux sociaux etc. Les filtres spams sont des outils d’IA répandues de nos jours. En 2020, c’est au tour de la reconnaissance des émotions par ordinateurs. L’IA ne s’arrête pas là. On voit se développer en Corée du Sud des caméras pouvant détecter les crimes avant qu’ils ne soient commis grâce à l’IA. Ce logiciel prévoit d’analyser 20 000 contenus pour déduire des modèles de crime. 

Première des 5 tendances technologiques à suivre en 2020 : L'intelligence artificielle.

Les technologies autonomes

Les cinq prochaines années annoncent l’arrivée des véhicules 100% autonomes, c’est-à-dire sans volant et sans pédales. C’est notamment les navettes autonomes de catégories 4 qui seront bientôt intégrées à notre trafic. Cependant, pour une utilisation optimale de cette technologie, les infrastructures des villes devront suivre cette tendance. Le véhicule autonome devra être en mesure de communiquer avec des infrastructures intelligentes : feux de signalisation connectés, cartographie en temps réel de l’espace urbain etc.

Deuxième des 5 tendances technologiques à suivre en 2020 : les véhicules autonome.
Navettes autonomes EasyMile expérimentées par la RATP dans le bois de Vincennes à Paris. © E. Touzé / RATP

L’IoT

Les objets connectés abondent désormais le marché avec plus de 29 milliards d’objets connectés en 2020. Les Smart Cities se développent de plus en plus grâce à l’internet des objets. Cette tendance devrait s’étendre en 2020.  L’IoT ou l’internet des objets connectés permet dans ce monde de plus en plus connecté de gérer et capter les données. Ces échanges de données entre les organisations publiques et privées et les citoyens vont permettre de créer de plus en plus ces villes du futur. Cependant, l’IoT n’est qu’au début de son processus ; en regroupant moins de 20 % des actifs industriels connectés et plus de 70% des données de productions enregistrées toujours non exploités.

De nombreuses technologies autour de l’IoT vont se développer : la technologie de Blockchain pour sécuriser les transactions instantanées sans intermédiaires ; les Saas (logiciel en tant que service Cloud) ; les frameworks unifiés ou plateforme commune ; le Edge Computing pour transférer les données vers un appareil local etc.

Troisième des 5 tendances technologiques à suivre en 2020 : l'IoT avec Amazon Go.
© Jim Dallke and Casey Coombs

Prenons l’exemple des magasins Amazon Go qui ne possèdent aucun caissier pour réduire les temps d’attente aux caisses. L’encaissement se fait par le biais de caméras qui possèdent des technologies d’automatisation pour traiter les transactions.

Présente dans de nombreux secteurs, cette technologie s’inscrit ainsi dans le développement durable, la décongestion du trafic et l’amélioration de la sécurité.

Les jumeaux numériques

Le jumeau numérique est la représentation numérique d’un objet ou d’une personne. On l’utilise pour analyser des opérations, avoir un aperçu des processus complexes.

Déjà très populaire auprès des grands groupes tels que Schneider Electrics en 2019, le jumeau numérique poursuit son ascension. Selon Gartner, ce marché devrait croître de 35% dans un délai de 5 ans. 2020 marque ainsi le début de cette croissance exponentielle. De nombreux secteurs utilisent et pilotent son processus pour renforcer l’utilisation de la donnée. Certaines entreprises permettent de faciliter l’accès à cette donnée en permettant la visualisation de ces données massives en mobilité et sans contraintes de bandes passantes telles qu’ARSKAN.

Quatrième des 5 tendances technologiques à suivre en 2020 : le jumeau numérique.
Ici, une partie du jumeau numérique du parking Cordeliers Lyon Parc Auto. Appelé projet CAJuN, ce jumeau numérique est porté par le consortium ARSKAN/ LIRIS / LPA et financé à 60% par des fonds publics en provenance du programme R&D Booster (Région Auvergne-Rhône-Alpes)

À l’heure actuelle, l’Amérique du Nord est le nid de cette technologie : 59% du marché et de l’économie numérique du jumeau numérique. Néanmoins, toutes les industries restent concernées : les fabricants (manufactures), l’énergie, le pétrole, l’automobile, l’aérospatial et le gaz. 

Poussé par l’industrie 4.0, le jumeau numérique s’intègre parfaitement à l’IOT, l’AI et l’automatisation intelligente. La croissance et la maturité des technologies interconnectées jouent un rôle majeur dans l’adoption des Jumeaux numériques en 2020.

Cela est dû au fait qu’il faut sans cesse surveiller et améliorer ces technologies et les systèmes qui les animent. 

Exemple :  Le Cluster d’imprimantes 3d est géré manuellement. Avec un jumeau numérique, il fournira une approche sur les données pour optimiser la maintenance, la planification, ce qui réduira les dépenses (installation, énergie etc.)

Le déploiement de la 5G

« La 5G créera une société totalement mobile et connectée, libérant des opportunités humaines, technologiques, commerciales et financières »

Asha Keddy, Vice-président du groupe Technology, Systems Architecture & Client et Directeur général du groupe Next Generation and Standards chez Intel

La 5G va révolutionner l’accès à la donnée en ouvrant l’accès aux informations selon les chercheurs d’ABI Research. Les entreprises vont avoir accès à un volume plus important de données, ce qui va obliger les structures à repenser l’analyse et l’exploitation des données.

Une forte concurrence État-Unis/Chine pour savoir qui va propulser le plus rapidement la 5G dans une utilisation grand public va avoir lieu. De plus, le Startlink Broadband, projet d’accès par satellite par SpaceX va lancer une nouvelle ère d’internet à large bande pour certains utilisateurs américains. 2500 satellites ont été lancés jusqu’en 2020 et 12 000 satellites jusqu’en 2023. C’est ainsi à partir de 2020 que SpaceX fournira un accès Internet à haut débit.

La 5G

Depuis le 31 décembre, la 5G est en marche en France. Les opérateurs français (Orange, SFR, Bouygues Telecom) sont invités avant le 25 Février par l’Arcep à candidater pour la 5G. Les premières offres devraient arriver en fin d’année. 

Qu’est-ce que la 5G en définitive ? La 5G va permettre d’atteindre des débits plus élevés (10 fois plus que les plus rapides) et un temps de latence le plus bas possible (1ms contre 50ms pour la 4G). La 5G va exister en parallèle aux autres fréquences. Elle va permettre de remplacer l’internet fixe et augmenter le nombre de connexions aux appareils, objets ou encore voitures. La 5G va permettre de créer un volume plus important de données et de connexions simultanées tout en utilisant moins d’énergie. Grâce à l’ultra-connectivité, la 5G sera très utile pour les voitures connectées, les maisons connectées, les smart cities etc.