Le smartphone a établi sa présence durable dans l’environnement de travail de l’industrie 4.0. S’il permet de relier les équipes, d’améliorer la collaboration et les flux de travail, comment profite-t-il réellement aux entreprises industrielles ?  

3 exemples :

  1. les logiciels de GED et de GMO
  2. la maintenance prédictive
  3. le jumeau numérique

La mobilité ?

La mobilité, devenue un enjeu stratégique, peut être un véritable atout compétitif. Nous ne parlons pas ici de la mobilité des collaborateurs, mais des technologies accessibles « en mobilité », c’est-à-dire sans (trop de) contrainte de bande passante ou de stockage, et depuis un terminal mobile, (smartphone, tablette, ordinateur portable).

1. Les logiciels de GED

L’accessibilité sur mobile des logiciels est la tendance numéro un de ce début d’année.

Aujourd’hui, l’utilisateur synchronise ses documents entre son PC et son téléphone. Il les prévisualise sur son application mobile. 

Plus qu’un objectif zéro papier, la le logiciel GED rend la documentation numérique. Il permet de centraliser les documents de façon pérenne, et leur accessibilité aux salariés. La mobilité va de paire avec la dématérialisation des documents. 

Chaque document est stocké au format électronique, indexé et classé. Les échanges de mails sont également conservés.

Les documents clés sont accessibles en un clic. 

Pouvoir accéder à tout moment aux documents réduit le risque de perte ou encore d’erreur lors des interventions.

2. La maintenance prédictive

En 2021, la maintenance prédictive devrait peser près de 5 milliards de dollars. Le smartphone s’intègre avec parfaitement à la technologie de maintenance prédictive. 

Lors d’une panne, les informations reçues peuvent être alimentées de photos, de vidéos, d’audio. Elles permettent d’intervenir au bon endroit, au bon moment, avec des actions et le personnel approprié.

Depuis son téléphone, on peut désormais connecter des outils, contrôler les paramètres d’environnement, alerter d’un danger…

54 % des managers et 53 % des responsables d’usine ont accès à leurs données métiers en temps réel sur mobile. 

Étude LNS Research

Quel est l’objectif pour une chaîne de production de l’industrie 4.0 ?

Ce dispositif permet d’accroître l’efficacité de la chaîne de production. Les informations sont reçues en temps réel. Ce dernier accélère la prise de décision et limite les temps d’arrêts sur les processus de fabrication. 

C’est un gain de productivité.

3. Le jumeau numérique

Cette réplique exacte d’un objet physique permet à l’opérateur de regrouper dans un même objet 3D des données machine, sûreté, maintenance prédictive.

Le smartphone est le meilleur allié de l’opérateur en milieu industriel. 

Pour partager sur un terminal les données en temps réel, les documents, connecter des GED, des GMAO, ARSKAN fournit une technologie de compression et de transfert progressif des données 3D sur le web. 

Votre digital twin, accessible en mobilité, vous fait gagner en agilité, en réactivité, en performance, sans oublier l’aspect collaboratif. Bienvenue dans l’ère de l’humain augmenté !

En savoir plus