Les solutions Arskan pour la compression, la visualisation et l'exploitation de données 3D massives sur le web

La recherche et le développement font partie de notre ADN !

Nos docteurs et ingénieurs se mobilisent au quotidien pour répondre aux challenges de l’exploitation de la 3D en mobilité. Nous avons intégré la R&D au cœur de notre activité pour continuer à disrupter l’usage de la 3D.

Nos axes de recherche :
Visualisation de la 3D en mobilité. ARSKAN ambitionne de rendre l’usage, le traitement, le stockage et la visualisation des données 3D volumineuses accessibles à tous. Poursuivre les travaux de R&D sur les différentes briques que l’on propose permet d’améliorer leur efficacité, ce qui représente un puissant levier de différenciation concurrentielle.

Intelligence artificielle pour la 3D. Apporter de l’intelligence artificielle permet d’interpréter les données 3D pour pouvoir en déduire des infos.

Application à l’impression 3D. Les niveaux de détails de certains fichiers 3D massifs représentent des contraintes lors du partage et de la collaboration sur ces derniers. Cependant, tous ces niveaux de détails ne sont pas toujours utiles à l’impression. L’objectif est de pouvoir mettre à disposition des acteurs du marché une solution qui permet de réduire la taille des fichiers, tout en assurant leur qualité.

Création automatisée de maillage manifold à partir de nuages de points. La segmentation du nuage de points permet de développer des fonctionnalités intelligentes. Cet axe est développé dans le cadre du projet CAJuN.

Le laboratoire de l'INSA nous accompagne en R&D sur des projets ambitieux, l’un d'entre eux porte sur la reconnaissance de pattern (recherche automatique de formes répétitives).
Ce projet a commencé le 22 janvier 2020 et est porté par Thomas Richard, Ingénieur Recherche à l’INSA.

Nos partenaires en R&D

about.alt.insa
about.alt.pulsalys
about.alt.auvergne-rhone-alpes
about.alt.lpa
Jumeau numérique d'un bâtiment public, issue d'un scan 3D, géré sur Arskan SiloData

ARSKAN travaille actuellement en étroite collaboration avec l'INSA et Lyon Parc Auto sur le projet CAJuN.